Gallery

L’HISTOIRE DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE


Il était une fois aux USA, un beau jour de printemps 1911. L’air était pur, les oiseaux chantaient gaiement survolant Les prés qui fleurissaient à perte de vue, nourris par l’eau des sources fraîches que l’on buvait à même la rivière. L’herbe chatouillait nos narines d’un parfum envoûtant; les animaux gambadaient, insouciants, à travers les champs et le cannabis était encore le remède pour bien des maux du corps et solution pour la plupart de nos soucis d’ordre pratique.

Mais voilà, petit à petit, lorsqu’on levait les yeux, on pouvait voirE poindre à l’horizon, cette petite tache grisâtre qui semblait anodine au premier abord. L’annonce d’une petite averse tout au plus, qui ne serait que passagère, pensait-on naïvement. Cependant au fur et à mesure qu’elle s’approchait, on observait son intensification à une vitesse inquiétante, dévorant tout ce qu’elle croisait sur son chemin et anéantissant ce que la nature avait de plus beaU ET de plus PRéCIEUX à nous offrir…

Cet orage envahissant notre planète serait plus tard reconnu sous le nom de l'”incorporation de l’humanité et de la nature”

Historique du Cartel Pharmaceutique

Source: Nos Libertés.org

15 mai 1911

La Cour suprême des États-Unis déclare John Rockefeller et son trust coupable de corruption, de pratiques illégales et de racketérisme. Par conséquent, la totalité du trust Rockefeller Standard Oil, la plus grande entreprise du monde à cette époque, est condamné à la dissolution. Mais Rockefeller était déjà au-dessus de la Cour suprême et ne se souciait guère de cette décision.

1913

Pour dissiper la pression publique et politique qu’il subit avec ses barons, Rockefeller trouve une nouvelle solution appelée “philanthropie” : il utilise les revenus de ses pratiques illégales sur le marché du pétrole pour créer la Fondation Rockefeller. Grâce à cette entité dont le statut équivaut à un paradis fiscal, il organise le contrôle stratégique du secteur de la santé aux États-Unis. La Fondation Rockefeller est la façade d’une nouvelle entreprise globale gérée par Rockefeller et ses complices : les investissements dans le commerce pharmaceutique. Les dons de la Fondation Rockefeller supportent exclusivement des écoles médicales et des hôpitaux.

Ces institutions sont devenues les missionnaires d’une nouvelle race d’entreprises: les fabricants de médicaments synthétiques brevetés. C’est à cette époque que l’on découvre les vitamines. Il devient vite évident que ces molécules naturelles ont des propriétés curatives remarquables et qu’elles peuvent prévenir de nombreuses maladies chroniques. Les recherches menées sur leurs propriétés permettent de publier divers ouvrages, mais elles sont ensuite abandonnées. Ces nouvelles molécules présentent en effet un inconvénient majeur : elles ne peuvent pas être brevetées.

Par conséquent, dès ses premières années d’existence, le commerce pharmaceutique est déjà confronté à un risque mortel: les vitamines et autres micro-nutriments promus par des programmes de santé publics rendraient impossible le développement de toute activité commerciale basée sur des médicaments brevetés. L’élimination de la concurrence  indésirable des micro nutriments naturels devient donc une question de vie ou de mort pour le commerce pharmaceutique.

John Davison Rockefeller (July 8, 1839 – May 23, 1937

1918

La Fondation Rockefeller profite de l’épidémie de grippe espagnole et utilise les médias pour lancer une chasse aux sorcières contre tous les médicaments qui échappent à ses brevets. Au cours des 15 prochaines années, toutes les écoles médicales des États-Unis, la plupart des hôpitaux et l’American Medical Association deviennent des pions sur l’échiquier stratégique de Rockefeller pour mettre l’ensemble du secteur de la santé sous le monopole de ses entreprises pharmaceutiques. Déguisée en “Mère Theresa”, la Fondation Rockefeller sert également à conquérir des marchés étrangers et des continents, avec les mêmes méthodes que Rockefeller avait lui-même appliquées pour créer son empire pétrochimique au cours des précédentes décennies.

1925

De l’autre côté de l’Atlantique, en Allemagne, un premier cartel chemico-pharmaceutique est créé pour s’opposer à la conquête du marché mondial des médicaments par le seul Rockefeller. Dirigé par les multinationales allemandes Bayer, BASF et Hoechst, le cartel I.G. Farben émerge avec une force de travail comptant plus de 80.000 employés. La course pour le contrôle du marché mondial des produits pharmaceutiques est lancée.

IG Farben (abréviation de "Interessen-Gemeinschaft Farben AG"="syndicat des sociétés colorant" et également appelé IG Farbenfabriken) est un conglomérat allemand des sociétés constituées en 1925 et même plus tôt au cours de la Première Guerre mondiale. La fondation de l'IG Farben était une réaction à la défaite de l'Allemagne dans la Première Guerre mondiale. IG Farben détenait un monopole quasi total sur la production de produits chimiques, au cours du régime Socialist National (nazi), y compris de la fabrication du poison Zyklon B pour les chambres à gaz. Avant la guerre, les entreprises colorant avaient un quasi-monopole sur le marché mondial qu'ils ont perdu au cours du conflit. Une solution pour retrouver cette position était une grande fusion. IG Farben était composé des sociétés principales suivantes ainsi que de plusieurs petites. *AGFA (Actien-Gesellschaft für Anilin-Fabrikation), Berlin *Cassella, Frankfurt *BASF (Badische Anilin und Soda Fabrik), Ludwigshafen *Bayer, Leverkusen *Farbwerke Hoechst (now Sanofi-Aventis), Höchst *Chemische Werke Hüls, Marl (founded in 1938) *Chemische Fabrik Kalle, Biebrich. Source: http://www.bibliotecapleyades.net/ sociopolitica/ sociopol_igfarben08.htm

29 novembre 1929

Le cartel Rockefeller (U.S.A.) et le cartel I.G. Farben (Allemagne) décident de diviser le monde en sphères d’intérêt. Cette pratique est exactement celle pour laquelle Rockefeller avait été condamné 18 ans plus tôt, lorsque son trust avait divisé les États-Unis en “zones d’intérêt”.

1932 – 1933

Le cartel I.G. Farben, tout aussi insatiable, décide de ne plus s’en tenir aux limites fixées en 1929. Ses dirigeants décident d’apporter leur soutien à un politicien allemand qui leur promet de conquérir le monde par la force des armes. Grâce aux millions de dollars investis en campagnes électorales, ce politicien prend le pouvoir en Allemagne, transforme la démocratie allemande en dictature et tiendra sa promesse de lancer une guerre de conquête. La deuxième guerre mondiale allait bientôt commencer. Dans chaque pays envahi par l’armée d’Hitler, les premières actions consistent à piller les industries chimiques, pétrochimiques et pharmaceutiques et à les intégrer gratuitement à l’empire I.G. Farben.

1940

Création par Pétain de l’Odre des médecins.

1941

Suppression du diplôme d’herboriste par Pétain. Création du Groupement National Interprofessionnel des Semences par Pétain. Création du Service de Protection des Plantes (Police des plantes) par Pétain.

1945 Pétain crée l'ordre des Médecins après avoir supprimé le Diplôme d'Etat d'Herboriste en 1941

1942

Création du Comité Technique Permanent de la Sélection par Pétain.

1942 – 1945

Pour renforcer sa domination mondiale des médicaments brevetés, le cartel I.G. Farben teste ses substances pharmaceutiques brevetées sur les prisonniers des camps de concentration à Auschwitz, Dachau, etc. Les paiements de ces études inhumaines sont directement transférés des comptes bancaires de Bayer, Hoechst et BASF sur les comptes bancaires de la SS, organisation militaire responsable des camps de concentration.

1945

Création en France de la Sécurité sociale. Création de l’Ordre des pharmaciens par le gouvernement provisoire. Le plan d’I.G. Farben pour dominer les marchés mondiaux du pétrole et des médicaments a échoué. Les forces alliées ont gagné la guerre. Mais ce conflit a coûté la vie à un nombre colossal de soldats américains et alliés. Pourtant les récompenses des forces alliées sont bien maigres comparées à d’autres. Les actions industrielles des perdants, I.G. Farben inclus, sont absorbées par le trust Rockefeller (U.S.A.) et Rothschild/ J.P. Morgan (R.U.).

Clockwise: Baron Rothschild, JP Morgan, JD Rockefeller, P Warburg

1947

Le tribunal de Nuremberg a jugé 24 directeurs de Bayer, BASF, Hoechst et d’autres responsables du cartel I.G. Farben pour crimes contre l’humanité. Les chefs d’accusation incluaient: organisation de guerre d’agression, institution de l’esclavage, massacres collectifs. Au cours de son réquisitoire, le procureur général Telford Taylor (USA) a résumé les faits commis par ces entreprises criminelles : « Sans I.G. Farben, la deuxième guerre mondiale n’aurait pas été possible ». Il est étonnant de constater que les plus faibles sentences du tribunal de Nuremberg ont été prononcées contre les vrais responsables des 60 millions de victimes de la deuxième guerre mondiale – les cadres supérieurs d’I.G. Farben. Même ceux qui étaient directement responsables des crimes commis à I.G. Auschwitz n’ont été condamnés qu’à un maximum de douze années d’emprisonnement. Surpris ? Vous ne devriez pas l’être.

En 1944, Nelson Rockefeller faisait déjà partie de la direction exécutive du gouvernement américain. Débutant comme sous- secrétaire d’État, il est devenu en quelques années conseiller spécial du Président Truman pour les Affaires spéciales. En d’autres termes, à chaque situation critique de l’histoire du vingtième siècle, les intérêts du conglomérat Rockefeller avaient déjà un rôle déterminant dans les décisions prises au plus haut niveau. Ils ont façonné le monde de l’après-guerre et organisé la distribution de ses richesses. Ainsi, si l’on tient compte de l’influence du Département d’État américain, les sentences prononcées à Nuremberg contre les directeurs d’I.G. Farben trouvent une explication évidente. Outre la prise de contrôle des opérations industrielles d’I.G. Farben, et donc de leurs activités sur les marchés mondiaux du pétrole et des médicaments, Nelson

Rockefeller s’est assuré que les vrais coupables ne seraient pas pendus. En effet, comme nous le verrons, il allait avoir besoin d’eux.

Membres clés du conseil de bord I.G Farben, en procès à Nuremberg pour crime contre l'humanité, 1947

1949

La République Fédérale d’Allemagne est fondée. Pour la première fois dans l’histoire du monde, la constitution d’une nation industrialisée pouvaient être planifiées et modélisées comme une forteresse spécifiquement adaptée aux intérêts du commerce pharmaceutique, une base transatlantique pour soutenir les projets commerciaux de Rockefeller. Après seulement quelques années, les directeurs d’I.G. Farben jugés à Nuremberg sortent de prison et retrouvent leurs positions précédentes pour gérer les intérêts de Rockefeller. Fritz Ter Meer, par exemple, condamné à douze ans de prison pour ses crimes à Auschwitz, est redevenu en 1963 Président du conseil de Bayer, la plus grande entreprise pharmaceutique multinationale d’Allemagne !

BAYER's H.Q in Germany

1945 – 1949

Le rôle des frères Rockefeller ne se limite pas au contrôle des monopoles mondiaux du pétrole et des médicaments. Ils doivent aussi créer une plate-forme politique pour supporter la croissance de leurs entreprises. Sous leur influence, les Nations Unies sont créées en 1945, à San Francisco. Pour prendre le contrôle politique du monde de l’après-guerre, trois pays – tous leaders de l’exportation de produits pharmaceutiques – prennent toutes les décisions, les 200 autres sont transformées en simples observateurs.

Nelson Rockefeller, sous-secrétaire de la Santé, Education et des Affaires sociales, fait une présentation sur un projet public / programme de réassurance de la santé privée, 1954. Rockefeller a été membre de la délégation américaine lors de la Conférence des Nations Unies sur l'Organisation internationale à San Francisco en 1945.

Alors qu’elles ont été créées dans le but de servir le bien-être des peuples du monde, les diverses organisations de l’ONU, comme l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), deviennent rapidement les agences politiques défendant les intérêts des industriels du pétrole et des produits pharmaceutiques.

1963

Au nom des intérêts des Rockefeller, le gouvernement de la république pharmaceutique bananière d’Allemagne a été le pionnier d’une des initiatives les plus tristement célèbres des Nations Unies. Sous prétexte de protection des consommateurs, il a mené pendant quarante ans une croisade visant à faire disparaître toutes les thérapies à base de vitamines et autres approches naturelles non-brevetables dans tous les pays membres des Nations Unies. L’objectif consistait simplement à éliminer toute forme de concurrence pour garantir la croissance multimilliardaire des fabricants de médicaments brevetés. Le plan était simple : reproduire à l’échelle mondiale ce qui avait été réalisé en Amérique pendant les années 1920 : un monopole complet des produits de santé contrôlé par les fabricants de produits pharmaceutiques brevetés.

Comme le marché pharmaceutique dépend de l’existence continue des maladies, ces produits de synthèse ne sont pas destinés à prévenir, guérir ou éliminer les maladies. L’objectif de cette stratégie globale est de transformer la santé de milliards de personnes en un monopole commercial grâce à des pilules qui couvrent les symptômes sans toucher aux causes réelles des maladies. Empêcher des milliards de personnes d’accéder à des informations vitales sur les avantages pour la santé des méthodes naturelles et simultanément développer un monopole basé sur des produits synthétiques largement inefficaces et fréquemment toxiques a provoqué des maladies et des décès dans les proportions d’un véritable génocide.

Cette épidémie de handicaps et de morts inutiles, propagée par le commerce pharmaceutique avec la maladie, ne peut être comparée à aucun autre événement historique.

Linus Pauling et d’autres scientifiques éminents ont le mérite d’avoir maintenu ouvertes les portes de la connaissance sur les avantages réels des vitamines et d’autres approches médicales naturelles et efficaces. Sans eux, nous vivrions déjà dans une prison de pseudo santé, surveillés par les gardiens du commerce pharmaceutique avec la maladie, vigilants dans la médecine, la politique et les médias.

1990 – 1992

Les déficiences en micro nutriments sont la cause principale des maladies. Elles incluent les troubles cardiovasculaires, l’hypertension, les problèmes circulatoires liés au diabète, le cancer et même des déficiences immunitaires, le sida inclus.

2007

Lois anti-tabac dans 193 pays, grâce à l’OMS.

2008

Loi OGM dans toute l’Europe.

2009

Entrée en vigueur du Codex Alimentarius

Pour toutes fins utiles, le Codex Alimentarius réunit plus de 150 accrédités de l'industrie et autres groupes d'intérêt avec un plus grand nombre d'autorités sanitaires nationales à établir les règles pour une société mondialisée où les entreprises ont le champ libre et ce qu'ils aiment appeler des "règles du jeu équitables". Mais les aires de jeu qu'ils construisent sont tellement restreints par un ruban rouge et les niveaux sont tellement occupés par des intérêts corporatifs que tout ce qui est inférieur à une multinationale tombe dans l'insignifiance commerciale. Pour en savoir plus: le National Health Foundation http://www.thenhf.com/article.php?id=1666

En Conclusion:

le marché pharmaceutique dépend de l’existence continue des maladies, ces produits de synthèse ne sont pas destinés à prévenir, guérir ou éliminer les maladies. L’objectif de cette stratégie globale est de transformer la santé de milliards de personnes en un monopole commercial grâce à des pilules qui couvrent les symptômes sans toucher aux causes réelles des maladies. Empêcher des milliards de personnes d’accéder à des informations vitales sur les avantages pour la santé, sur des méthodes naturelles, et simultanément développer un monopole basé sur des produits synthétiques largement inefficaces et toujours  toxiques à moindre ou haut degrés, iatrogènes (=provoque des maladies), voire mortels dans des proportions considérables.

La CURE-iosité ne tue pas, bien au contraire… Reveillez-vous, Informez-vous!

Advertisements

13 responses to “L’HISTOIRE DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

  1. Pingback: On The Brink Of A World War

  2. Hello there, just became aware of your blog through Google, and found that it’s really informative. I’m gonna watch out
    for brussels. I’ll appreciate if you continue this in future. Lots of people will be benefited from your writing. Cheers!

  3. Do you mind if I quote a few of your posts as long as
    I provide credit and sources back to your weblog? My blog site
    is in the very same area of interest as yours and my users would
    really benefit from some of the information you present here.
    Please let me know if this okay with you. Thank you!

  4. If some one wishes expert view about blogging
    afterward i advise him/her to visit this web site, Keep up the nice job.

  5. I don’t create a bunch of responses, but I browsed a few of the responses on LHISTOIRE DE LINDUSTRIE PHARMACEUTIQUE | THOSE VOICES IN MY HEAD…. I do have 2 questions for you if you tend not to mind. Could it be simply me or does it appear like some of these responses appear as if they are left by brain dead individuals? :-P And, if you are writing on other sites, I would like to keep up with you. Would you make a list of all of your social community sites like your Facebook page, twitter feed, or linkedin profile?

  6. I am sure this piece of writing has touched all the internet viewers, its really really nice paragraph on building up new webpage.

  7. Hello! Do you use Twitter? I’d like to follow you if that would be okay. I’m
    absolutely enjoying your blog and look forward to new posts.

  8. An impressive share! I have just forwarded this onto
    a coworker who was doing a little research on this.
    And he in fact ordered me breakfast due to the fact that I discovered it for him.
    .. lol. So let me reword this…. Thank YOU for the meal!
    ! But yeah, thanks for spending some time to discuss this
    topic here on your blog.

  9. At this time I am going away to do my breakfast, after having my breakfast coming yet again to read additional news.

  10. Heya this is kinda of off topic but I was wanting
    to know if blogs use WYSIWYG editors or if you have to manually
    code with HTML. I’m starting a blog soon but have no coding know-how so I wanted to get advice from someone with experience.

    Any help would be enormously appreciated!

  11. Hi my family member! I want to say that this
    article is amazing, great written and include approximately
    all vital infos. I’d like to look extra posts like this .

  12. You should be a part of a contest for one of the highest
    quality websites on the web. I’m going to recommend
    this site!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s